doux et féroce a la fois

doux et féroce a la fois
Tableau d'Isaka alias lisakan la sorcière

Ce sont nos émotions qui colorent notre vie

Les sentiments qui nous anniment, crées notre être, métamorphoses certains en monstre, d'autres en sages, mais la plupart d'entre nous sommes divisés tantôt anges tantôt démons, condamné à être la moitié des deux genres toute leurs vies, nous sommes des mutants perpétuel...



................Si vous avez envie de lire les sentiments et les émotions d'une sorcière.........


.................Ou.................



.................Si vous aimez rêvasser, entrez dans mon monde.................



Le voyage ne fait que commencer...


La sorcière

Ma photo
Mi-Démon mi-Ange. Depuis mon enfance on me surnomme la sorcière, pas toujours de façon glamour d'ailleurs...

Bienvenue a vous.

Bienvenue a vous.
c'est moi.

Autoportrait

Autoportrait
Lisakan la sorcière.

mardi 18 décembre 2012

L’inspiration des sens de Noël.

Avec l’annonce de fin du monde qui envahie nos oreilles,
Noël est perçu avec beaucoup moins de magie et de rêves,
Le phénomène surface de plus en plus l’ambiance de Noël,
Et laisse place à un mal-être sensible pour certain être.

Pourtant ces annonces font d’heureux plaisantins,
La télé nous présente de drôle de spécimens humains,
Des gens qui ont envi d’y croire, perdu au fond de leurs chagrins ?
Où de merveilleux fous, qui s’inventent des contes pour combler un refrain ?

Mais la magie de Noël étouffée par toute cette esclaffe,
Rends triste comptoirs, vitrines et étales.
L’Etat nous invente crises, augmentations et taxes,
Refoulant nos envies de petits plaisirs et freinant nos pas vers d’autres étapes…

Les visages croisés aux regards qui se ferment, lorsque l’on émet un sourire !
Les bonjours même plus échangés, courtoisie annihilé pour symptôme de crise!
Cela vont-il vraiment fêter Noël, avec leurs humeurs mesquines ?
Où finalement dresseront-il table décorée et festivités avec envies et surprises!

Noël doit garder sa magie, même pour les gens fatigués ou lasses de vivre.
Nous avons déjà tant perdu de notre humanité, de notre insouciante de vie,
Il ne faut pas laisser les moutons, poser  sur nous le pull tricoté de leur laine affublées,
Ni les loups nous passer un collier, afin de nous dresser, toujours à l’affût de nous dévorer.


Les sapins vont encore briller de lumières, paillettes  et couleurs diverses,
Chacun mettant son brin de folie, décorant leur foyer pour leurs familles et eux même.
Des bougies parfumées de cannelle, des anges, des pères Noël, des lutins qui posent à merveille,
Des chants qui subliment l’oreille, ont bercé notre enfance, enfin nos souvenirs s’éveillent…

Vivement que le Jour maudit, s’en est allé vers le passé,
Vivement que  la « crise » retourne dans son fossé,
Afin que renaisse le plaisir des  douceurs de fin d’année,
Et la Magie des sens de  Noël pourra s’exalter…

mardi 6 novembre 2012

Ma Wicca...

Ma petite est de retour dans notre foyer,
Les trois petites sœurs se sont retrouvées,
Elles jouent comme si elles ne s’étaient jamais quittées.


Ce 3éme jours, ces yeux colères l’ont enfin quitté,
Elle n’est plus en position de soumission, elle s’est redressée,
Au réveil en venant vers moi, elle roucoulait.

Maintenant, elle répond à son prénom volontiers,
Elle n’a plus cet air effrayé,
Elle ronronne  avec gaité.


Elle a redécouvert notre jardin avec liberté,
Des gouttes de pluie, elle semblait s’amuser,
De belles courses et pleins d’odeurs à renifler.


Sur mes genoux, elle vient siesté,
Dans mes bras, elle se laisse aller,
Ses yeux levés vers moi, qui semblent me remercier.


Exemplaire, docile,  rien à lui reprocher,
Affectueuse, délicatement douce, d’une grande beauté,

Comment a t’on pu la rejeter !!!!!!!!!!

Que toutes les pensées de ces âmes blessées,
Pèsent  de toutes leurs mémoires souillées,
Sur les personnes qui vivent de par leur médiocrité…   Le sort en est jeté…

Il faut la mériter pour l'adopter

vendredi 2 novembre 2012

Abandon chat...

Je suis horrifiée,
Plus les années passent,
Force est de constater,
Les humains sont lâches.

Il y a passé deux mois,
Une famille a adopté l’un de mes bébés chat, Wicca.
Le leur avait disparu, d’après leurs dires,
Malgré qu’ils vivaient en appartement,

Lors de leur visite, mon instinct m’avertissait d’un malaise,
Alors je posais des questions et insistais sur le fait,
Que je ne voulais que des gens sérieux.
Par des paroles, ils m’ont assuré que s’était le cas,
Finalement, je leur ais confié me disant,
Que s’était la douleur de m’en séparer qui parlait, et non mon instinct.

Quelle énorme erreur !!!

Hier après midi, ils sonnaient à ma porte,
«  On vous ramène le chat »,
Je m’offusquais et pestais on leur disant :
« Vous ne pouvez pas adopter un chat et me le rapporter lorsque se n’est plus un bébé !!! »
Et l’horrible bonne femme de sa voix cassée de grosse fumeuse me répond :
«  Je ne peux pas la garder, ma fille est allergique »

MENSONGES : ils avaient un chat avant Wicca, de plus quant ils sont venus la chercher, on a évoqué le sujet, et ils n’étaient pas concernés !!! Et sincèrement plus de deux mois après !!!
Je ne me suis pas gênée de le leur faire remarquer ;
Les yeux baissés tous les deux, l’horrible bonne femme restait sur sa position avec une mauvaise fois et une bouche pleine de mensonges, et tandis que furieuse, je la regardais se transformer en vilaine créature à mes yeux, mon regard s’est posé sur la cage où Wicca le regard vide, s’essayée à s’échapper, je me suis baissée, le cœur serré, j’ai glissé ma main à travers les barreaux et elle a délicatement posé sa tête dedans, me regardant tendrement, son regard dévoilait une grande tristesse !!!
Elle qui toute fofolle, pleine de vie, le regard vif, joueuse comme aucune autre avec les enfants, ci belle dans sa superbe robe…
J’ai ressenti un coup au cœur, tout mon être me disait prends là, sauve là et jette un mauvais sort à cette horrible bonne femme.
Mais ma raison prenait le dessus : J’ai déjà 10 chats, dont deux qui sont actuellement malades et donc assez agressif, des finances pas au top, des soucis familiaux, bref une énorme crise d’escusites rendant mes cheveux électriques.
Je décidais de ne pas leur rendre la tache facile, je leur ais dis, que j’étais outrée, que leur attitude lamentable me fâchait et que je ne pouvais la prendre, etc…
Là, l’horrible bonne femme me dis « moi j’ai pensé à vous, comme je sais que vous aimez les chats » (GENRE : JE TE FAIS UNE FAVEUR !!!) puis ils me disent qu’ils vont passer une annonce sur le bon coin, comme pour le chien !!!
MON DIEUX, malgré toutes les précautions que j’avais prises pour éviter de tomber sur ce genre de personnes, j’en avais deux spécimens devant moi !!!

Bref, après leurs avoir fait jurer de ne pas l’abandonner quelque part, pris leur n° de téléphone pour chercher une bonne âme, c’est le cœur écrabouillé dans un étau que je les ais regardé partir la cage de mon petit bébé malmenée à la main.

Je souffre de tout mon être, je n’ais pu dormir, j’ai le souffle court et plus d’appétit.
Il est bientôt 21H00 la journée est passée sans que je trouve une solution pour ma Wicca, aucune annonce sur le bon coin, je sais que le temps joue contre moi, l’horrible bonne femme n’hésitera pas à s’en débarrasser et la tête embrouillée ma conscience continue de me torturer…

QUE    FAIRE    ? ? ? ? ? ? ?

mardi 30 octobre 2012

Quand la force est avec moi...

Il y a des matins dans ma vie,
Je me réveille enivrée d’une énergie,
Une impression dans mes veines, comme  inscrit,
Me laissant penser que je suis invincible.

Ces jours là, je peux tout faire,
Je pourrais m’engager dans n’importe quel domaine,
Démarrer une nouvelle ère,
Repousser toutes les frontières.

Phénomène de  surpuissance,
Qui frise l’inconscience,
Toutes peurs rendu impuissantes,
Je me révèle différente.

Je le ressens dans mon être,
Et pourrais partir en guerre,
Conquérir une nouvelle terre,
Tout foutre en l’air…

Mais cette force tombe lorsque je m’incline,
Le même soir qu’elle m’a investi,
Ayant contenu en silence cette puissance,
Sans trop de vague, malgré les turbulences,
Volontairement j’y renonce.

Ces jours là, pour moi, sont épuisant,
Mon cœur bat la tempête sans raison,
Il me faut très souvent serrer les dents,
Mes pensées foisonnent à profusion,
Tous mes sens sont  en évolution…

Les lendemains, je m’éveille épuisé par cette énergie,
Finalement elle a vidé toutes mes batteries,
Toutefois, je suis ravie de retrouver ma vie,
Rassuré de ne pas avoir tout compromis.

Mais parfois, la magie opère,
Me laissant des envies plein la tête,
Des intuitions qui payent,
Une régénération soudaine.

Ces jours là, la force est avec moi…
Auto portrait Isaka.




vendredi 31 août 2012

Ma saison préférée...

L'Automne est proche...
L’ère des mois d’automnes pointe à l’horizon,
Je suis enchantée, éprise par la magie de sa nouvelle robe,
La défloraison des couleurs tendres passent, suivi du vent,
La nature lasse de sa palette de vert dominant,
Offre des ocres, des jaunes, des rouges flamboyants.

L'époque s’habille sous un ciel souvent gris,
De contrastes idylliques éclairant nos vies,
Visuel orné de souvenirs inspirés de récits,
Des ciels chargés d’orages à la tombée de la nuit,
Saison emplie d’images laissant place aux rêveries.

Les frileux s’arment d’écharpes et de chandails,
Pour nous autres vivant à l’Est, de parapluies indispensables,
Sous nos cheminées, les buches de charmes prennent place,
Parfumant l’atmosphère de futures soirées au calme,
Un bon feu crépitant, des bougies parfumées, des plaids que l’on installe.

Inspiré de cette saison qui abrite halloween,
Mes sens s’émerveillent, mes envies s’animent,
Ma demeure se déguise en maison hantée,
Sorcières, fantômes, chats noir, araignées y sont conviés,
Potions, incantations, encens, alchimie du passé pour invoquer l’Hallowe’en.

Ma saison préférée, quand tant d’autres, mélancoliques de voir l’été déjà passé,
Moi, je me réjouie, de voir l’automne enfin s’installer,
Mon esprit rêvasse à tant d’inspirations, d’engouements pour mes fêtes préférées,
Je ne sais pas quel sort on m’a jeté,
Mais bientôt je m’en vais vivre Hallowe'en, préparant doucement Noël à suivre, et oui, c’est la fin de l’été
tableau d' Isaka alias Lisakan.

jeudi 30 août 2012

Douceur de vivre...

tableau d'Isaka alias Lisakan
La douceur de vivre,
Un instant de vie,
Sensibilité exige,
Le calme vous sourit !

Plénitude du moment,
Tendre instant,
La faveur du vent,
Vous convient tout simplement !

Aucune tempête à l’horizon,
Absence de toutes agitations,
Ni querelles, ni chamboulements,
Le temps murmure doucereusement !

Une pause suscitant,
Une apaîsante sensation,
Exquise chaleur,
un petit coin ( Madagascar)
Cicatrisant nos épreuves !

Les sens dormants,
Suspendu un instant,
Un charme envoutant,
Le bonheur est présent !

Pressentiments se manifestant,
Plénitude suivi de confusions,
La conscience du monde présent,
Reprends sa route rapidement !

Le chaos de notre époque souffle la tempête, qui ne tardera plus longtemps,
L’heure est encore heureuse, vivons là pleinement…

Sur une plage de Madagascar...

mardi 31 juillet 2012

Courtoisie!!!

La folie gagne ce monde,
Trop d’humains désagréables y grondent,
Où est passé la courtoisie?
Quelle est l’origine de cette folie ?

Des regards posés qui sont indignes,
Des étiquettes sales, qu’on vous inflige,
A plusieurs ils se moquent,
Seul, sous un regard de biais, ils marmonnent !

L’équilibre se peine, les ponts se rompent,
La mauvaise humeur continu sa ronde,
L’ambiance sur terre devient toxique,
Il est temps que notre règne se termine !

Tant de méchanceté gratuite,
D’incivilité et de mauvaises conduites !
Croient-ils ainsi panser leurs frustrations,
Ou, Diable, agissent-ils comme cela par dévotion ?

La sagesse et la richesse de notre monde sont en perdition,
Tant que trop de ces gens envoient leurs mauvaises ondes,
Messieurs- Mesdames, apprenez à sourire,
Et si le vent ne sent pas bon, apprenez à en rire…

Même les  Dragons sont capablent de courtoisie...
Tableau d’Isaka alias Lisakan…
( Dragon en armure.)

jeudi 12 juillet 2012

Mon Chat...

Mon Chat, mon beau Chartreux,
Mon Challenger,
Sachant faire Chavirer mon cœur.

Mon Chat, ce fier Chasseur,
Un Charmant Chapardeur,
Toujours joueur et grand Charmeur.

Mon Chat Chanteur,
A la Chandeleur,
Ronronnant de Chaleur.

Mon Chat Châtelain,
En ma demeure,
Chaperonnant Chacune de mes humeurs.


Mon Chat Chaman,
Invoquant les étoiles,
A Châtier mon Chagrin.

Mon Chat à moi,
Perché sur un Charme,
Ou blotti dans mon Châle.


Chat un jour, Chat toujours...
 Ma Chance à moi,
Avoir un Chat,
C’est mon PaChat…


mardi 10 juillet 2012

Les Souhaits


La haine des souhaits,
La peur de les écouter,
Par superstition, désenchantement, voir désabusé,
Lorsque le rêve pour certain,
Ne veut être exaucé.
Et pourtant, soyez assuré,
Nos pensés ne sont pas vaines,
 Nos souhaits non plus,
 La magie des mots existe.
Rêvasser le temps d’un souhait…
Toutes nos rêveries sont un espoir d'une vie meilleur,
 Elles nous donnent envie de continuer,
 D’avancer pas à pas pour franchir notre montagne,
 C’est le facteur temps, qui diffère pour chacun d'entre nous.
 Ne jamais perdre de vue que l'important c'est le chemin;
C’est lui qui construira notre être.
Et si rêves ne devaient aboutir,
Ce temps parcouru sans fin,
Rempli toute une vie de biens.
Il faut souhaiter et recevoir les souhaits des autres,
 Mêmes les plus anodins,
 Gardez-les comme un bon point que l'on gagne,
 Et prenez en soin,
 Après un nombre certain,
 Peut-être pourrez-vous les échanger contre un vœu à exaucer.
Je vous souhaite donc de très tendres années,
 À tartiner sur toutes vos peines déjà passées.

(Petite pensée pour la fille aux cheveux de lin.)

jeudi 28 juin 2012

Dans les yeux d'un Chat...

Avez-vous déjà plongé votre regard dans celui d’un chat ?
Ont dit que l’on peut voir l’Enfer dans leurs yeux,
Car dans la profondeur de ceci se trouverait un passage…
C’est peut-être pour cela qu’ils détestent qu’on les fixe dans les Yeux !

Seven ma Sorcière...


Les yeux des chats sont des Agates de différentes couleurs,
On leurs donne cette réputation d’être magique où démoniaque,
Par leurs pupilles qui se rétractent au point de quasiment disparaître à forte lumière,
Et lorsque minet est dans la pénombre, elles s’ouvrent et l’on y voit comme dans un miroir,
La nuit, ses yeux captent la moindre lumière et deviennent phosphorescents…
C’est un véritable enchantement.

Démone la magicienne.


Lorsqu’un de mes chats se couche sur moi et me regarde dans les yeux,
Je cligne les miens pour le rassurer, je le caresse tendrement,
Et de temps en temps, plonge mon regard et me perd dans ce ravissement,
Détendue par son ronron fredonnant, je me laisse emporter doucement,
Le temps s’arrête, suspendu comme un envoutement,
Plus de stress, seul est important l’instant présent.

Mes pensées voyages, je laisse les images venir à moi  et s’en aller,
Passant d’une dimension vers une autre sans bugger,
Tout naturellement, puis soudainement dissipé,
Je reviens doucement à notre réalité, les yeux de mon chat fermés,
Est-ce lui qui à mis fin à cette échappée ?
Je me sens reposé et réalise finalement que le temps n’a pas énormément passé,
Suis-je vraiment aller me promener dans une autre réalité ?
Mon Chat ne me répondra pas et même s’il le pouvait,
Je pense qu’il ne le ferait pas, pour lui j’étais son invité,
C’est son monde, je me tais, par respect…
 Grisette ma bisouteuse 

Je ne pense pas que l’Enfer soit si reposant,
Un passage, certes, mais vers un mystère bien plus ensorcelant,
Et prendre le temps de regarder les yeux d’un chat tendrement,
C’est savoir apprécier leur harmonieuse beauté tous simplement…
Mon Vasa, la Tendresse incarnée.

mardi 26 juin 2012

Divinité

Et Dieu dans tous cela ?..

Dans un de mes rêves, bien étranges; pour changer !
Des êtres non humains me parlent de leurs essences,
Ils se racontent aux travers de nos âges passés.
L’un des passages de leur histoire, évoque Jésus (qui s’était épris des hommes) de Marie sa mère et des apôtres.

Ils mentionnent que Jésus,  est l’un des leurs, ainsi que Marie, quant à Joseph, il ne serait qu’un serviteur humain; cela fait très Vampire raconté comme cela !
Ils m’expliquent comment ils ont exhumé le corps du faux fils de Dieux, qui aurait été suppléé par Judas lui même, homme ressemblant traits pour traits à Jésus, qui à fini sur la croix pour prouver à la population que le Christ était un simple mortel, qu’il était possible de le blesser, donc qu’il ne pouvait être un Dieu.
Judas aurait trahi Jésus par jalousie, pour une femme, Marie Madeleine, qui passionnément amoureuse de son rival, et malgré leurs ressemblances physique incontestable, ignora les avances perpétuel de celui-ci  pour préférer le regard désintéressé d’un être incompatible en tout sens avec elle.
Sa souffrance intérieure, grandissante au fil du temps, le poussa au suicide espérant ainsi entrainer dans sa fin « la passion du Christ ».
Les écris nous prouvent, que son esprit  tourmenté n’a eu raison que de lui.
Je n’en dirais pas plus sur ce rêve, car j’ai commencé à l’écrire


Nos croyances évoluent avec l’âge, notre foi se construit ou s’enfouit,
Suivant nos expériences et nos confrontations avec la vie,
Et que penser de Dieu,
Personnellement j’ai, (tout comme bien d’autre) ma propre idée sur le sujet.
Il est dit que Dieu nous à créer à son image,
Nous sommes au fond, tous capable du pire comme du meilleur,
Que se soit en actes où simplement en pensées.
Dieu serait-il aussi Diable ?

Il est dit que nous avons le choix, le libre arbitre,
A l’instar de ses Anges,
Alors pourquoi certains tombent-ils ?!!

Après tout si Dieux n’est qu’Amour,
Comment peut-il envoyer ses enfants en Enfer ?!!!
Comment de l’Amour peut naitre la Haine !

Dieu et Diable ne seraient donc qu’un seul être,
L’Enfer désigné sous les nuages : la terre
Nous sommes donc en Enfer et nous sommes tour à tour, suivant nos actes, Divinité où Démon…
Ne perdons pas de vue, que nous sommes aussi de simple mortel...

L'Enfer est sur terre...

mercredi 20 juin 2012

Les mignons...

Il est bien difficile de ne pas craquer devant de telles bouilles, 
En tout cas moi je fonds chaque fois,
Je ne peux m’empêcher de les câliner,
Je les observe, je les admire tout le temps.
Moi Tarzan toi Jane…






Les tendres bébés de ma Kéké...
J’approche doucement pour les épier,
      Trop tard, ils m’ont déjà flairé,
Ils portent leurs doux regards sur moi,
      Vous savez,
Il me suffit d’un mot pour qu’ils miaulent,
Et viennent maladroitement vers moi,
      A cet instant je me sens aimé,
Et je le ressens comme un heureux privilège.




J’adore les couvertures…


Je suis ravie,
Ma belle Kéké aussi,
  Elle pouponne et adore ça,
     Elle ne vie que pour cela,
Elle ne les quitte pas
  Sans s’assurer avant, que je sois là,
     Maman rêvé pour chatons adorés.


                             
 
Ben Quoi ?


                 Je passe
       de temps en temps,
      Photographier leurs bonnes
      petites bouilles,
      Ils changent tellement vite,
      Je veux conserver bon nombres
     de ces moments là,
     Comme après je les donne,
         Il ne me restera plus que ça…


Je suis là…






                Ils sont beaux, n’est-ce pas ?
                  
                                     Regardez celui-là,
                                      Il sourit comme toi! 


Je veux un bisou…






Et celle là,
Un petit Gremlins
elle est toute folle,
Même si sur la photo,
 On ne le dirait pas
Elle est pleine de joie…